Les « journées d’action » isolées ont fait la démonstration de leur inefficacité...

Force Ouvrière ne s’associera pas à la journée d’action du 17 septembre

Début juillet la CGT a annoncé unilatéralement la journée d’action du 17 septembre, puis réitéré sa volonté de maintenir cette date en appelant les autres organisations syndicales à la rejoindre. Un communiqué national avec la FSU, SUD et des organisations étudiantes a été publié le 27 août. Notre confédération ne s’est pas associée à ce communiqué.

Au niveau départemental, une intersyndicale a eu lieu ce mercredi 2 septembre, à laquelle le secrétaire départemental et la secrétaire adjointe ont participé pour l’UD FO Isère. Ils ont confirmé notre décision de ne pas appeler à cette journée : Tout d’abord, et ce n’est pas la première fois, nous contestons la méthode consistant à imposer une date sans concertation, même si nous rejoignons une partie des revendications, et tout particulièrement : l’exigence de mise à disposition gratuite de masques en quantité suffisante pour les collégiens, lycéens et étudiants, la création d’emploi stables et qualifiés, le développement des services publics et des industries, l’augmentation des salaires, des traitements, des pensions et des minimas sociaux, et l’abandon définitif de la retraite universelle par points.

Nous avons rappelé notre position de principe concernant les « journées d’action » isolées : elles ont fait la démonstration de leur inefficacité, tout le monde le sait, et il est faux de laisser entendre que cela changera quoi que ce soit.

En revanche, sachant depuis des années que l’unité de nos organisations et de la mobilisation se prépare, l’Union départementale FO de l’Isère a proposé aux autres organisations présentes de s’inspirer de la mobilisation construite à partir du 5 décembre 2019 pour le retrait de la contre-réforme de retraite par points lors d’une discussion à mener lors d’une prochaine réunion intersyndicale départementale, qui pourrait se tenir au cours de la seconde quinzaine de septembre.