AESH : un vrai travail ! Le 19 octobre à Paris pour l’abandon des PIAL, un statut, un vrai salaire

, par udfo38

Des milliers à Paris ce mardi 19 octobre pour clamer : ASSEZ DE LA PRECARITE ET DU MEPRIS !

EXTRAITS DE L’INTERVENTION DU SECRETAIRE GENERAL DE LA FNEC-FP-FO

Après les mobilisations massives des AESH, de l’année scolaire dernière et face à la surdité des représentants locaux du ministre, la FNEC FP-FO estime que la convention nationale des AESH a eu raison : c’est le ministre qui est responsable du chaos, c’est donc chez le Ministre, à Paris, qu’il faut aller, là où ça se décide !

Alors disons-le clairement : les AESH ne lâcheront pas la proie pour l’ombre : les AESH veulent un vrai statut !

FO a appelé l’ensemble des personnels de l’Education Nationale à faire bloc avec les AESH pour combattre cette inclusion scolaire sans moyen, qui s’accompagne de la liquidation des structures et des postes spécialisés, et qui précarise et fragilise les AESH.

A l’heure où le gouvernement veut tirer un trait définitif sur l’école publique et laïque, comme il détruit l’hôpital public et ferme des milliers de lits, à l’heure où il détruit le baccalauréat et les qualifications, et donc le droit à un avenir pour des millions de jeunes, à l’heure où il s’en prend à tous nos acquis, et à nos libertés avec le passe sanitaire et ses lois liberticides, la mobilisation des AESH doit s’inscrire dans un mouvement d’ensemble, interprofessionnel, pour bloquer la régression sociale.

La mobilisation des AESH s’inscrit dans le même mouvement qui a engagé les syndicats FO et CGT de l’hôpital de Beaujon à appeler à une montée nationale de tous les hospitaliers et de toute la population, de toutes les organisations qui combattent les suppressions de lits et d’hôpitaux, le 4 décembre à Paris, chez le ministre Véran !

La résistance s’organise camarades ! Tous ensemble nous pouvons gagner !